La technologie ne s’arrête jamais de progresser et le SEO tend en 2018 vers une expérience humanisée et personnalisée avec les utilisateurs. Vous connaissez sûrement Siri sur Apple, Cortana sur Microsoft, Google Voice, Google Home ou encore Alexa d’Amazon Echo. Tous ces personnages virtuels ne sont là que pour faciliter vos recherches sur internet via vos smartphones, tablettes ou autre appareil connecté, simplement en leur posant oralement une question. Plus encore, certains peuvent même allumer vos lumières,  lancer de la musique, chercher un restaurant local, etc. L’avantage majeur ? Accéder à la recherche sans avoir à taper sur un clavier. En revanche, quels sont les défis auxquels sont confrontés les professionnels du SEO ? Comment optimiser pour la recherche vocale ?

Pourquoi optimiser pour la recherche vocale ?

  • Plus de visibilité sur les featured snippets

Arrêtons-nous un instant sur la notion de featured snippets. Un featured snippet est une réponse directe extraite d’un site web. Par exemple, si vous tapez « recette tarte aux fraises », Google va automatiquement mettre en avant un extrait sur la page des résultats de recherche, tout en haut. Cela signifie que cette page risque fortement d’être celle consultée par l’utilisateur qui ne prendra peut-être même pas la peine d’aller voir les autres résultats un peu plus bas. Ces sites sont en fait sélectionnés par Google pour leur excellent classement dans les résultats de recherche, à vrai dire, ils sont même en position « zéro ». C’est une raison pour laquelle de nombreuses personnes – on compte une augmentation d’articles à ce sujet de 178% cette année – souhaitent optimiser leurs sites pour des featured snippets.

En quoi cela nous intéresse-t-il par rapport à la recherche vocale ? Pensez comme ceci. Lorsque vous posez une question à Google Home, il va vous lire ce snippet et citer le nom du site internet concerné, mais également envoyer le lien du site sur l’application. Si l’on comprend mieux les recherches vocales qui sont effectuées, alors on comprend mieux ce que l’utilisateur attend dans les featured snippets, et dans ce cas, il est plus facile de trouver les bonnes solutions pour arriver en position zéro. Cela permet au site d’améliorer la crédibilité lorsque Google lit les meilleures réponses, pour conduire plus de trafic depuis Google Home. Bien sûr, cela profite aussi à Google, car la qualité des réponses obtenues favorise la satisfaction des utilisateurs. Cas contraire, si les réponses sont de mauvaise qualité ou qu’il n’y a pas de réponse du tout, Google perd des utilisateurs qui se dirigeront vers Apple ou Amazon.

Pour faire simple, c’est gagnant-gagnant : vous avez besoin de meilleures réponses pour atteindre la position zéro, mais il faut d’abord savoir quel type de demande est souvent effectué par recherche vocale.

  • Une meilleure réponse aux besoins des consommateurs en fonction du contexte

Il est intéressant de comprendre la différence entre une recherche sur un appareil mobile et sur un ordinateur : par exemple, les mots clés sont les mêmes, mais la fréquence d’utilisation de ces mots clés varie en fonction qu’il s’agisse d’un mobile ou d’un ordinateur. On voit des requêtes comme les horaires d’ouverture d’un magasin en pic sur les mobiles. De plus, ne nouvelles catégories de demandes ont émergé sur mobile car les utilisateurs ont pris conscience qu’ils pouvaient effectuer certaines requêtes directement depuis un GPS ou autre application, impossible sur ordinateur. Une requête classique serait par exemple de chercher un commerce ou autre près de soi.

Certaines recherches vocales ne peuvent se faire que sur des appareils comme Google Home ou Google Assistant, comme l’emploi du temps de la journée à venir. Par conséquent, le comportement de l’utilisateur change en fonction des recherches. Par exemple, pour connaitre les horaires d’un magasin, la requête est souvent la même par écrit, à savoir « horaires magasin Y ». Mais avec la recherche vocale, on peut s’attendre à une palette de synonymes comme « à quelle heure ferme le magasin Y ? », « est-ce que le magasin Y est toujours ouvert ? », « horaires magasin Y ». Ces données sont importantes à considérer puisqu’elles vont déterminer, entre autres, comment optimiser une page pour la recherche vocale. Encore plus probant, Google affirme qu’il y a 30 fois de requête d’action en utilisant la recherche vocale plutôt que celle par écrit. Bien sûr, des recherches beaucoup plus complexes sont effectuées par recherche vocale plutôt que par écrit, comme « Google, raconte à Antoine l’histoire du film Y ».

Comment optimiser pour la recherche vocale ?

Alors qu’on a dû apprendre à faire des recherches par mots clés dans les barres de recherche des moteurs, la recherche vocale se fait sur un ton beaucoup naturel et conversationnel. On peut donc concevoir que les recherches vocales sont bien plus longues que les recherches écrites. Les recherches vocales sont effectuées essentiellement sur mobiles, pour une recherche locale et par des utilisateurs en mouvement. Les appareils mobiles cherchent alors à trouver un contenu identifiable, court et cohérent pour répondre à ces demandes, basé sur les critères suivants :

  • La recherche

On estime à 22% les recherches vocales pour un contenu ou une information local, d’où l’importance pour les entreprises de mettre l’accent sur le SEO local et la recherche vocale. Il est indispensable de se créer une fiche dans Google My Business (Google entreprise), pour enregistrer votre secteur d’activité, votre adresse, votre numéro de téléphone, vos horaires d’ouverture et plus. Vos informations doivent être à jour pour augmenter vos chances d’apparaitre lorsqu’une recherche vocale pertinente est effectuée.

  • Les mots clés

Les mots clés pour la recherche vocale sont longue-traîne +, puisqu’il s’agit de phrases conversationnelles qu’il va falloir intégrer pour optimiser pour la recherche vocale. Réfléchissez à toutes les questions que pourraient se poser les utilisateurs, comme celles qu’on peut vous poser par téléphone. Notez les mots précis qu’ils utilisent et créez des pages de contenu dédiées à ces mots clés. Pensez particulièrement aux FAQ pour intégrer ces mots clés longue traîne +. Il s’agit de regrouper les questions communes sur une même page, en essayant d’utiliser un ton conversationnel et naturel pour plus de cohérence. N’hésitez pas à créer plusieurs pages si cela peut permettre à la recherche vocale de vous trouver plus facilement.

Notez par exemple que des requêtes comme « meilleure caméra » sont amenées à disparaitre pour tendre vers quelque chose de plus précis comme « Alexa, où est-ce que je peux trouver une caméra waterproof pour mon facebook live ? ». Les réponses doivent être concises. Ce travail vous permettra également d’augmenter vos chances d’apparaitre dans un featured snippet.

  • Le balisage :

Offrez encore plus d’informations au sujet de votre site pour la recherche vocale en utilisant un balisage très détaillé.

  • Le contenu :

Enrichissez encore et encore les descriptions de vos produits et services, élargissez le champs sémantique de vos descriptions, et organisez les informations intelligemment afin de couvrir toutes les questions que peuvent se poser les utilisateurs potentiels de vos produits ou services.

Vous pouvez tout à fait optimiser pour la recherche vocale sans connaitre les requêtes les plus effectuées, cependant, les connaitre permettra aux marketeurs d’aider les utilisateurs à trouver exactement ce qu’ils recherchent par commande vocale. Ce travail de SEO peut paraitre intimidant mais ne sera que gratifiant pour votre entreprise et pour être trouvé dans les moteurs de recherche. Un petit conseil avant de commencer : analysez vos longues traines en profondeur !

Vous souhaitez gagner en visibilité?

Demandez votre audit gratuit et bénéficiez d'une analyse complète avec l'un de nos experts.

Votre demande est en cours de traitement. Un email de confirmation vient de vous être envoyé.

Share This